BEFC - Julien Moreau (entraîneur B16 BEFC) : "Notre performance passera par le jeu."

22 avril 2014 - 18:17

 

En ce lundi 21 avril, nous sommes partis à la rencontre de Julien Moreau, entraîneur principal des B16 du Bordeaux Elite Football Club dans quelques mois à la Gothia Cup 2014 et aussi vice-président du BEFC. Fort de cette double casquette, Julien participera à sa deuxième Gothia Cup en tant qu’entraîneur, mais sa première pour le Bordeaux Elite Football Club (première avec une sélection sous le nom du FC Martignas-Illac). Le joueur du Bouscat (DSR) et entraîneur des U17 Division Honneur de Saint-Médard en Jalles a profité d’un jour de repos pour nous recevoir chez lui. Julien nous a accordé quelques minutes pour évoquer la Gothia Cup, son groupe et ses ambitions.


Bonjour Julien. L’an dernier tu entraînais déjà une formation du Bordeaux Elite Football Club lors du tournoi en Suède. Parles-nous de ta première expérience au niveau de la Gothia Cup ?


"Quelque chose d’exceptionnel à tous les points de vue ! Toute la ville ne vit que pour une chose : la Gothia Cup. Les terrains principaux se situent notamment en plein centre ville. C’est comme si on transformait les Quinconces en plaine des sports pendant dix jours. La cérémonie d’ouverture style J.O se déroule dans un stade plein de 52 000 personnes. Des équipes du monde entier qui parlent une multitude de langues. Une découverte incroyable !"


L’élimination de ta formation rapidement a dû te faire réfléchir. Quelles sont les raisons qui vous ont fait quitter prématurément la compétition ?


"Avec un ratio d’un but tous les vingt-deux tirs,  pas compliqué de comprendre ce qui nous a manqué : des buts. Pression, manque de conviction, manque de qualités de finisseur, mauvais choix dans la dernière passe, dans le dernier geste, surface de contact inappropriée, manque de joueur d’instinct devant le buts. Je pense que c’est un peu la réunion de tous ces facteurs qui nous a fait défaut et que nous avons essayé de corriger cette année."


Cette année, tu seras l’entraîneur principal des B16. Peux-tu avec nous évoquer ton groupe et les modifications apportées pour cette édition par le staff ?


"La première qualité de ce groupe est d’être relativement homogène qualitativement. Je pars avec très peu de certitudes concernant les « titulaires » et chacun aura une carte à jouer durant la préparation. C’est un mélange de joueurs que j’ai entraînés à la dernière Gothia, que j’entraîne cette saison, et de joueurs nouveaux recrutés sur leurs profils sur et hors du terrain. Tous les joueurs sont des joueurs de « ballon », notre performance passera par le jeu."


Cette Gothia Cup 2014 sera ta deuxième participation. Le président et toi-même devaient avoir des objectifs élevés. Que viseront les B16 du BEFC lors de cette coupe du Monde des Jeunes ?


"Ils viseront ce que chaque sportif vise lorsqu’il s’engage dans une compétition, la victoire finale. Je ne veux pas fixer de limites à ce groupe, il n’y a aucune raison de le faire. Nous avons construit un groupe à même d’aller très loin. Mais nous le savons, l’aventure peut s’arrêter très vite si nous ne mettons pas les ingrédients nécessaires dès le début de la compétition. A nous, les entraîneurs de créer une émulation dès les premiers jours pour construire une dynamique vers les plus hautes ambitions."


 

On remercie l’entraîneur principal des B16 du Bordeaux Elite Football Club d’avoir accordé un peu de temps au site du BEFC. Nous reviendrons le voir dans quelques semaines pour prendre la température à quelques mois de la compétition notamment autour de la préparation et des matchs amicaux. Nous irons aussi échanger avec d’autres membres du Bordeaux Elite Football Club et avec quelques joueurs. Alors chères lectrices, lecteurs, connectez-vous sur le site, des surprises, des interviews sont dans les tiroirs. N’hésitez pas à réagir, commenter voir questionner Julien Moreau, entraîneur B16 du BEFC qui vous répondra avec grand plaisir.


Commentaires

Jul7 25 avril 2014 22:59

Pardonne moi de ne pas faire des "shooting" de mannequinnat ... je préfère rester naturel. D'autant plus que ma priorité n'est pas mon esthétique personnelle mais celle caractérisant le jeu que produira notre équipe sur les terrains du pays de Zlatan ... Cordialement ...

Staff
Rudy LAFFITTE
Rudy LAFFITTE 22 avril 2014 23:19

Question pour Monsieur MOREAU : comment garder le sérieux de ses joueurs durant la compétition avec une tronche pareille?

Aucun événement