Interview BEFC - Guillaume Guemon, gardien B16 du Bordeaux Elite Football Club

27 avril 2014 - 13:45

 

Afin de mieux vous présenter les joueurs et le Staff du Bordeaux Elite Football Club, nous avons décidé de faire passer chacun d’eux à la fameuse interview BEFC. Presque chaque jour, nous vous ferons découvrir chères lectrices, lecteurs, un joueur B15, B16, un membre du Staff pour vous permettre de faire connaissance avec eux. Le troisième à expérimenter l’interview est Guillaume Guemon, gardien des B16 du Bordeaux Elite Football Club, évoluant du côté de Lège Cap-Ferret  en U17DH,  son équipe est actuellement dixième en DH.

 

Présentation

 

Bonjour Guillaume Guemon. Gardien des B16 du Bordeaux Elite Football Club, nous désirons te connaître un peu mieux. Tout d’abord peux-tu nous parler de toi ?

 

« Bonjour, je m'appelle Guillaume Guémon, j'ai 16 ans.Je suis en section sportive football au lycée Fernand Daguin de Mérignac. Ayant une sœur plus grande, je suis le dernier de la famille. »

 

A la Gothia Cup, tu seras dans un groupe de dix-huit joueurs. Pour renseigner tes coéquipiers et tes supporters, as-tu un surnom ? Si oui, raconte-nous son histoire ?

 

« Mon surnom est « Guems ». Au départ, on m'appelait par mon prénom Guillaume, mais cela était trop long à prononcer lors des matchs. Lors de la saison 2012-2013 où j'ai évolué au SAM Mérignac, on m’a surnommé ainsi. »

 

En plus d’un footballeur, tu es aussi élève en classe de Première. A l’école, es-tu plus du genre une tête de classe, un cancre ou un élève moyen ?

 

« Je suis en Première Scientifique. Je suis plutôt un élève dissipé mais je sais faire la part des choses lorsque l'on me le demande. »

 

Pour mieux te connaître encore, petite question difficile. Donne-nous en les expliquant trois de tes qualités et trois de tes défauts avec des exemples précis dans ta vie de tous les jours ?

 

« Je suis dévoué, c'est à dire que je fais passer le bonheur des autres avant le mien. Je suis courageux, je n'ai pas peur de prendre des risques. Je suis rêveur, tout le temps en train d'imaginer des situations pas très normales. Je peux être pessimiste des fois, et d'après mes parents je suis très chiant. »

 

 Le Football en club

 

Maintenant parlons ballon rond, comment es-tu venu au football ?

 

« Je suis venu au football à l'âge de 5 ans. Mon père qui pratiquait lui même le foot m'y a inscrit. »

 

Droitier, Gaucher, les deux pieds ou aucun des deux ?

 

« J'ai une prédominance pour le pied droit mais je peux aussi bien utiliser le droit que le gauche. »

 

Raconte-nous un peu ton parcours footballistique ?

 

« Mon parcours footballistique a commencé au FC Martignas-Illac où j'ai débuté en tant que joueur. J'ai toujours voulu être gardien de but mais les entraîneurs ne m'en ont jamais donné l’occasion et ont toujours utilisé le gardien qu'il y avait. Un jour de tournoi, à l'âge de 7 ans, le gardien s'est blessé, je l'ai remplacé et c'est là que tout à commencer. Depuis ce jour là, j’ai toujours pris place dans les cages.Lorsque j'avais 14 ans, j'ai participé au test de détection de la section sportive régional de Daguin, où je n'ai pas été pris en raison de mon bulletin scolaire. Cependant, j'ai eu une demande du SA Mérignac et j'ai intégré l'équipe dès l'année suivante. J'ai joué principalement en U17 DH, et j'ai eu la chance de faire quelques matches en U17 National. En fin d'année, j'ai décidé d'aller jouer à Lège Cap Ferret, car son équipe fanion qui évoluait en CFA m'attirait. En début d'année, j'ai intégré la section sportive de Daguin. »

 

Tu joues actuellement à Lège Cap-Ferret en U17 DH. Quelle place prend le football dans ta vie ?

 

« Le football prend une grande place dans ma vie puisque je le pratique tous les jours avec plaisir. »

 

As-tu un message à faire passer à tes anciens ou actuels coéquipiers, entraîneurs ?

 

« C'est grâce à mes anciens coéquipiers et entraîneurs que je suis ainsi. De plus, je voulais dire un grand merci à Philippe Lagarde mon coach de U15 qui m'a permis de ne pas arrêter le foot dans un grand moment de doute. Sans lui je n’en serais pas là aujourd'hui. »

 

Comment se passe ta saison en termes de temps de jeu, de statistiques ?

 

« Ma saison se passe plutôt bien. Je suis titulaire à Lège-Cap ferret en U17 DH, je n'ai pas encaissé beaucoup de buts cette année. Mais on joue quand même le maintien. »

 

Tu joues au football depuis tes cinq ans. Quel est ton meilleur souvenir de football ?

 

« J'ai deux meilleurs souvenirs. Tout d'abord, il y a ma première participation à la Gothia Cup en 2012 que je ne pourrais jamais oublier. Il y a aussi le voyage au Japon avec la section sportive où on a joué un tournoi avec des équipes nationales. » 

 

As-tu déjà remporté des titres en club ou de meilleurs joueurs ?

 

« Je n'ai pas beaucoup gagné de titres avec mes anciennes équipes. Cependant j'ai souvent gagné des trophées de meilleurs joueurs, surtout grâce aux séances de tirs au but. »

 

La Gothia Cup et le Bordeaux Elite Football Club

 

Tu es aujourd’hui dans le groupe pour la Gothia World Cup ? Comment as-tu appris cette convocation ?

 

« Cette convocation m'a beaucoup surpris, je ne m'y attendais pas du tout. C'est d'ailleurs grâce à un ami que j'ai su que j'avais été sélectionné. »

 

Qu’as-tu ressenti à ce moment là ?

 

« J'ai ressenti à ce moment là une grosse émotion. C’est une récompense pour le travail accompli. »

 

Le BEFC a des objectifs sur ce tournoi. Quels sont les tiens au niveau individuel et collectif ?

 

« Mon objectif est de donner le meilleur de moi-même et de faire tout ce que je peux pour qu'aucun ballon ne rentre durant le tournoi. Collectivement, c'est de devenir champion du Monde »

 

Avant d’être sélectionné par le BEFC, avais-tu déjà entendu parler de ce tournoi ?

 

« Oui, j'avais déjà entendu parler de ce tournoi avant. J'y ai d'ailleurs déjà participé en 2012. »

 

Qu’attends-tu de ce tournoi mondial ?

 

« J'attends que ce tournoi soit inoubliable par le coté sociale, mais surtout par le coté sportif. »

 

Tu feras parti d’un groupe de dix-huit joueurs. Comment es-tu dans un groupe, plutôt timide, chambreur… ?

 

« Dans un groupe, je suis souvent celui qui encourage les autres. Après je n'ai pas de caractéristiques, c'est plutôt aléatoire. »

 

Le Futur professionnel

 

Bon çà c’est la partie un peu chiante de notre interview, nous allons parler de ton avenir. Comment te vois-tu dans quelques années ?

 

« J'ai beau rêvé d'être joueur dans un club professionnel, je ne sais pas ce que l'avenir me réserve. En tout cas, je ferai tout mon possible pour atteindre cet objectif. » 

 

Le foot est-il indispensable, veux-tu continuer dans ce sport en tant que joueur ou autre ?

 

« Oui ce sport m'est indispensable, je n’arrêterai jamais. Même si il m'arrive quelque chose, je trouverai le moyen pour continuer à y jouer. »

 

Sinon, si l’avenir footballistique n’est pas tout rose, dans quel métier te verrais-tu bien et pourquoi ce choix ?


« Si je n'ai pas d'avenir footballistique, je me verrai bien dans un métier de voyage car j'adore voyager ou bien un métier à risque. »

 

Décalé


L’interview sérieuse est maintenant terminée, mais nous ne pouvons nous empêcher de te poser quelques questions décalées.


Nous commençons forts, si tu étais un animal, lequel serais-tu et pourquoi ?


« Si j'étais un animal, je serais un mélange entre un singe, avec son agilité, et un aigle pour sa liberté et son côté majestueux. N’oublions pas une légère dose de koala aussi parce qu'il fait que dormir. »


A oui quand même et si tu étais un fruit ou un légume ?


« Si j'étais un fruit ou un légume, je serais une orange pour donner de l'énergie à ce qui en ont besoin. »

 

Tu sais qu’en Suède, tu as vas découvrir de nouveaux plats. Es-tu un gros mangeur et quels sont tes plats préférés ?


« Oui je suis plutôt un gros mangeur, mais il faut me découvrir pour voir vraiment à quel point. »


La Suède a aussi la particularité d’avoir de très jolies filles. As-tu entendu parler de la beauté des suédoises ?


« J'ai entendu parler de la beauté des Suédoises, je l'ai aussi vu. Si seulement les Françaises étaient comme ça. »

 

Peut-être qu’elles te liront, es-tu célibataire ? Si oui, quel est ton genre de filles ?


« Oui je suis célibataire pour le moment et je n'ai pas vraiment de genre particulier. »

 

Nous remercions Guillaume Guemon, gardien B16 du BEFC, évoluant toute l’année au club de Lège Cap-Ferret d’avoir pris de son temps pour répondre à cette interview. Nous souhaitons à Guillaume une bonne fin de saison avec Lège. Nous espérons le voir au top de sa forme lors de la préparation et lors de la compétition au sein du groupe de Julien Moreau et Mathieu Lofaro. La prochaine interview BEFC risque d’être publiée dans les prochains jours mais tout d’abord n’hésitez pas à réagir, commenter ou partager celle de Guillaume Guemon chères lectrices, lecteurs.


Commentaires

Philippe LAGARDE 1 mai 2014 13:02

Cher "Guems", je suis vraiment touché et ému de cette réflexion à mon égard, doublé par le commentaire de Matthieu. Surtout que je ne suis pas un fan des réseaux sociaux, alors. N'oublie pas des bandes de strap, et si les américaines ne sont pas dans le coin, alors tu pourras t'intéresser aux suédoises. J'en profite pour embrasser tous les garçons (à un près) qui m'ont fit vivre une semaine très très particuière, que je te souhaite de retrouver. A très bientôt de se revoir. Bon courage au staff et à sa marmitte de président.

Matthieu Courant 28 avril 2014 23:03

J'ai vraiment apprécié le moment sur Philippe et celui sur la première Gothia Cup ! Bon tournoi a vous !

Aucun événement