Interview BEFC - Baptiste Ruytoor, gardien B16 du Bordeaux Elite Football Club

28 avril 2014 - 00:44

 

Afin de mieux vous présenter les joueurs et le Staff du Bordeaux Elite Football Club, nous avons décidé de faire passer chacun d’eux à la fameuse interview BEFC. Presque chaque jour, nous vous ferons découvrir chères lectrices, lecteurs, un joueur B15, B16, un membre du Staff pour vous permettre de faire connaissance avec eux. Le quatrième à oser se frotter à l'interview BEFC est Baptiste Ruytoor, gardien des B16 du Bordeaux Elite Football Club, évoluant du côté d’Arlac en U16 DH, son équipe est actuellement quatrième en DH.

 

Présentation

 

Bonjour Baptiste Ruytoor. Gardien des B16 du Bordeaux Elite Football Club, nous désirons te connaître un peu mieux. Tout d’abord peux-tu nous parler de toi ?


« Je suis un élève au lycée de Saint-Genès à Bordeaux.  La semaine, je suis avec ma mère et le week-end avec mes parents car mon père a été muté à Lille. »


A la Gothia Cup, tu seras dans un groupe de dix-huit joueurs. Pour renseigner tes coéquipiers et tes supporters, as-tu un surnom ? Si oui, raconte-nous son histoire ?


« J’ai des amis qui m’appellent « baptou » car en cinquième il y avait une chanson avec baptou dedans et depuis on m’appelle comme ça. Après au foot certains m’appellent comme ça mais pastous. »


En plus d’un footballeur, tu es aussi élève en classe de Seconde. A l’école, es-tu plus du genre une tête de classe, un cancre ou un élève moyen ?


« Je suis un élève moyen qui s’en sort selon les matières. »

 

Pour mieux te connaître encore, petite question difficile. Donne-nous en les expliquant trois de tes qualités et trois de tes défauts avec des exemples précis dans ta vie de tous les jours ?


« Je suis quelqu’un de gentil, qui aime beaucoup rigoler pour tout et n’importe quoi, j’essaie de rester moi-même et on peut avoir confiance en moi. Après au niveau des défauts,  je suis très timide quand je ne connais pas. Quand on me dit quelque chose j’ai tendance à le prendre mal trop vite, et je m’énerve vite. »

 

Le Football en club

 

Maintenant parlons ballon rond, comment es-tu venu au football ?


« J’ai commencé le foot à l’âge de six ans. Quand j’étais petit, j’allais voir mon père jouer au foot et ça ma donné envie d’y jouer. »


Droitier, Gaucher, les deux pieds ou aucun des deux ?


« Les deux mais plus gaucher. »


Raconte-nous un peu ton parcours footballistique ?


« J’ai d’abord joué à Cestas pendant quatre ans puis je suis allé aux Girondins de Bordeaux pendant deux-trois ans. Je suis revenu à Cestas une année pour retrouver mes amis, et depuis trois ans, j’évolue dans le club de Mérignac-Arlac. »


Tu joues actuellement à Arlac en U16 DH. Quelle place prend le football dans ta vie ?


« Le football prend une bonne partie de ma vie car je m’entraine presque tous les jours. Quand je suis au lycée et que je vois un ballon, je ne peux m’empêcher de jouer avec mes amis. Le dimanche, je fais des sessions de « tirs de précision » avec mon beau-frère (avec des cibles dans les buts). »


As-tu un message à faire passer à tes anciens ou actuels coéquipiers, entraîneurs ?


« Je remercie mon entraîneur de gardiens de m’avoir fait autant progresser, et bien qu’il vient de partir, je vais continuer de travailler dur pour lui comme pour moi. »


Comment se passe ta saison en termes de temps de jeu, de statistiques ?


« Je suis titulaire, normal vu que je suis gardien…Rires. Je joue normalement en U16 mais j’ai eu la chance de jouer en U17 DH à quatre reprises. »


Tu joues au football depuis tes six ans. Quel est ton meilleur souvenir de football ?

« Un de mes meilleurs souvenirs est un tournoi en Espagne avec les Girondins où il n’y avait que des grands clubs espagnols, un club portugais et nous la seule équipe française. Sinon pour évoquer un autre bon souvenir, il y a la Gothia Cup de l’année dernière où j’ai découvert pleins de nouvelles choses avec notamment la cérémonie d’ouverture qui était tellement grandiose. »


As-tu déjà remporté des titres en club ou de meilleurs joueurs ?


« A part des tournois, je n’ai jamais gagné de titres même si l’année dernière nous sommes allés en finale de la coupe du district U15 où nous avons perdu aux pénaltys contre Bordeaux avec plus de 18 tirs de chaque côté. »

 


La Gothia Cup et le Bordeaux Elite Football Club


Tu es aujourd’hui dans le groupe pour la Gothia World Cup ? Comment as-tu appris cette convocation ?


« Vu que je l’avais faite l’année dernière, je savais qu’il y aurait une nouvelle liste. Tous les jours, j’allais sur le site pour voir si elle n’était pas encore affichée. »


Qu’as-tu ressenti à ce moment là ?


« J’étais très content d’avoir été pris à nouveau et de pouvoir la refaire. »

 

Le BEFC a des objectifs sur ce tournoi. Quels sont les tiens au niveau individuel et collectif ?

« Au niveau individuel, donner le meilleur de moi même et jouer au maximum. Et niveau collectif, aller le plus loin possible et gagner ce tournoi. »

 

Avant d’être sélectionné par le BEFC, avais-tu déjà entendu parler de ce tournoi ?


« Oui j’en avais déjà entendu parler par certains joueurs qui l’ont faite avant moi. »

 

Qu’attends-tu de ce tournoi mondial ?


« De ne pas avoir les mêmes regrets que l’année dernière et d’aller plus loin que l’année dernière. »

 

Tu feras parti d’un groupe de dix-huit joueurs. Comment es-tu dans un groupe, plutôt timide, chambreur… ?


« Plutôt timide au départ avec ceux que je connais moins mais chambreur avec ceux que je connais très bien. »

 


Le Futur professionnel

 

Bon çà c’est la partie un peu chiante de notre interview, nous allons parler de ton avenir. Comment te vois-tu dans quelques années ?


« Je ne sais pas trop mais j’espère pouvoir jouer au football à un bon niveau. »

 

Le foot est-il indispensable, veux-tu continuer dans ce sport en tant que joueur ou autre ?


« J’aimerais jouer le plus longtemps possible. »


Sinon, si l’avenir footballistique n’est pas tout rose, dans quel métier te verrais-tu bien et pourquoi ce choix ?


« Je n’ai pas encore d’idée précise. »

 

Décalé

 

L’interview sérieuse est maintenant terminée, mais nous ne pouvons nous empêcher de te poser quelques questions décalées.

 

Nous commençons forts, si tu étais un animal, lequel serais-tu et pourquoi ?


« Je serai un chien pour qu’on s’occupe de moi, que j’ai de l’affection de mes maîtres. »

 

A oui quand même et si tu étais un fruit ou un légume ?


« Un ananas car c’est celui que je préfère. »

 

Tu sais qu’en Suède, tu as vas découvrir de nouveaux plats. Es-tu un gros mangeur et quels sont tes plats préférés ?


« Oui je suis un gros mangeur mais je suis difficile alors j’aime tout ce qui n’est pas très bon pour la santé. »

 

La Suède a aussi la particularité d’avoir de très jolies filles. As-tu entendu parler de la beauté des suédoises ?


« Oui j’en ai entendu parler mais ça ne m’intéresse pas. Il y a ce qu’il faut autour de moi. »

 

Peut-être qu’elles te liront, es-tu célibataire ? Si oui, quel est ton genre de filles ?


« Oui mais je n’ai pas de genre de filles particulier c’est selon la personne. »

 

Nous remercions Baptiste Ruytoor, gardien B16 du BEFC, évoluant toute l’année au club d’Arlac d’avoir pris de son temps pour répondre à cette interview. Nous souhaitons à Baptiste de bien finir la saison avec Arlac. Nous espérons le voir à son meilleur niveau lors de la préparation et lors de la compétition au sein du groupe de Julien Moreau et Mathieu Lofaro. La prochaine interview BEFC risque d’être publiée dans les prochains jours mais tout d’abord n’hésitez pas à réagir, commenter ou partager celle de Baptiste Ruytoor chères lectrices, lecteurs.


Commentaires

Aucun événement